Search

Zoom sur les labels bio et leurs engagements

Bio Equitable, Ecocert, AB, Bio Cohérence… les labels bio se multiplient et il est parfois compliqué de s’y retrouver. Une bonne alimentation bio passe aussi par la bonne connaissance des labels. Suivez le guide !

Le label bio européen : la feuille étoilée sur fond vert

label-bio-europe

Lancé le 1er juillet 2010, le label bio européen doit figurer sur tous les produits vendus en Europe issus de l’agriculture biologique. Pour cela, il est obligatoire de faire également figurer les lieux de production des matières premières agricoles avec 3 mentions :

  • « Agriculture UE »
  • « Agriculture Non UE »
  • « Agriculture UE / non UE ».

Les conditions de production éligibles sont quant à elles précisées dans le règlement entré en vigueur en janvier 2009.

Les conditions de contrôle : 1 fois par an par des organismes indépendants (Aclave, Agrocert…).

Le logo AB, référentiel du ministère de l’Agriculture

label-bio-ab

Les producteurs qui en font la demande peuvent obtenir le logo AB créé en 1985 sous certaines conditions. La coexistence de sigles a été autorisée par l’Europe avec, en revanche, l’interdiction de promulguer des exigences plus fortes sur le secteur du bio. Ainsi, que ce soit sur des pâtes bio, du beurre ou un paquet de biscuit bio, les 2 logos (AB et UE) coexisteront systématiquement : sauf écoulement des stocks antérieurs.

Le logo AB en agriculture garantit notamment :

  • L’absence de produits chimiques,
  • Aucun traitement chimique après récolte.

Pour l’élevage, le logo AB est la garantie :

  • D’une alimentation des bêtes sans produits chimiques (majorité de céréales),
  • D’aucune trace d’OGM outre les 0,9% autorisés (en cas de contamination inattendue),
  • Du recours limité aux traitements médicaux et vétérinaires (ex : 3 traitements antibiotiques par an maximum pour les poules),
  • L’accès au plein air et le maintien d’un espace minimal pour le bien-être des animaux.

Le label Bio Cohérence, créé en réaction aux critères de l’UE

label-bio-coherence

Face à l’établissement des normes du bio par l’UE et leur intégration au référentiel AB, certaines filières ont décidé de réagir en créant leur label : Bio Cohérence.

Les Eleveurs bio de France, la Fnab et certaines chaînes comme Biocoop, Biomonde ou ProNatura se sont unis dans ce projet en 2009. Leur cahier des charges est plus exigeant que le référentiel européen.

Parmi les engagements, on trouve :

  • L’interdiction de coexistence non bio / bio en un même lieu de production ;
  • L’obligation de produire minimum 50% des aliments des animaux sur la ferme, quantité augmentée à 80% pour les herbivores ;
  • L’absence totale d’OGM ;
  • 100% d’ingrédients bio, y compris durant la phase de transformation ;
  • Des traitements vétérinaires très restreints.

 

Outre ces 3 labels, de nombreux autres existent : Nature&Progrès va au-delà des critères européens lui aussi, tandis que Equitable Ecocert garantit la conformité des produits au cahier des charges. Le label Demeter et Biodyn, quant à lui, certifie les modes de production tournés vers la biodynamie. Au même titre qu’un paquet de biscuit sans gluten comporte un label, les pâtes bio se doivent d’informer le consommateur sur ce qu’il mange et les conditions de production. Les sujets de santé publique regorgent autour du bio et nombreux sont les Français à être plus attentifs au moment de faire les courses en magasin ou sur les boutiques en ligne bio de plus en plus nombreuses : Potager City, Deligreen, Biscuiterie de Provence, Greenweez…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *