Search

Les poissons d’eau douce : quels bienfaits nutritionnels ?

poisson-eau-douce

Moins connus et moins consommés que leurs congénères des mers et des océans, les poissons d’eau douce sont pourtant tout aussi bénéfiques pour notre santé. Le point sur ces poissons délicieux et bienfaisants, qui gagnent à être connus.

Quels sont les poissons d’eau douce ?

Ils vivent dans les torrents, les rivières, les fleuves, les lacs, les étangs et autres cours d’eau. Moins populaires que les poissons des mers et des océans, ils n’en sont pas moins nombreux. Parmi eux, on trouve notamment l’anguille, le barbeau, le brochet, la carpe, le gardon, le goujon, la lamproie, la perche, le sandre, la tanche ou encore la truite.

Des poissons riches en oméga-3

Le plus grand avantage nutritionnel des poissons d’eau douce réside dans leur grande teneur en protéines, essentielles pour le tissu musculaire, le renouvellement cellulaire et le système immunitaire. En outre, ces poissons sont très bien pourvus en acides gras oméga-3. Ces acides gras polyinsaturés sont bénéfiques pour l’organisme, car ils participent à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Des poissons à haute teneur en minéraux

La consommation de poissons d’eau douce est à encourager. Ces produits sont en effet une excellente source de minéraux variés, tels que le phosphore, le cuivre, le zinc, le magnésium et le sélénium. Par ailleurs, ils renferment une teneur significative en vitamines B, très importantes notamment pour l’équilibre du système nerveux, le tonus musculaire, la santé de la peau et des yeux.

Attention aux poissons d’eau douce issus de la pêche de loisir !

Certains polluants désormais interdits souillent toujours certaines zones de vie des poissons d’eau douce. C’est le cas du PCB et du méthylmercure, nocifs pour la santé à dose répétée. Il convient donc d’éviter l’ingestion de poissons pêchés avec votre propre matériel de pêche, et de se renseigner auprès de la préfecture concernée ou sur le site de la Fédération Nationale de la Pêche en France. Vous y trouverez les zones et espèces à risque interdites à la consommation. N’hésitez pas également à prendre des informations aussi auprès des magasins de pêche.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *