Search

L’importance d’une bonne alimentation en maison de retraite

Groupe de personnes âgées qui prennent leur repas en maison de retraite

Si une alimentation saine est essentielle tout au long de sa vie, cette préoccupation occupe une importance particulière pour les résidents d’instituts spécialisés, notamment les seniors. Les risques de dénutrition ou de malnutrition sont ici plus sensibles que chez d’autres catégories de population.

Une alimentation équilibrée selon le profil médical des résidents

Quel que soit le type d’établissement concerné (maison de retraite médicalisée ou non, publique ou privée), une bonne nutrition permet de vieillir dans de meilleures conditions. Sachez que la plupart des maisons de retraite proposent des tarifs d’hébergement « tout compris » : les repas sont donc inclus dans vos frais. Ces derniers peuvent d’ailleurs être en partie couverts par des aides financières comme l’APA en maison de retraite.

Afin de préserver une santé fragile, il convient de varier le contenu des repas avec des aliments frais. Le profil médical des patients est d’autant plus important dans ce cas de figure. Ainsi, le recrutement en maison de retraite ne concerne pas uniquement des postes d’animatrice ou d’auxiliaire de vie, mais également des postes de nutritionniste ou de chef cuisinier.

Il faut en effet porter une attention toute particulière aux maladies cardio-vasculaires, au diabète ou à un taux de cholestérol trop élevé. Au même titre que la fatigue ou une désorientation provisoire, la perte d’appétit et l’incapacité de ressentir la sensation de soif sont également des comportements courants chez les seniors.

Composer des menus adaptés à tous les goûts pour des bienfaits communs

Le service de restauration des maisons de retraite doit également tenir compte des demandes particulières. L’altération des papilles gustatives ou la difficulté à mastiquer nécessite une sélection d’aliments rigoureuse. Cela passe notamment par des textures retravaillées ou encore par le choix de saveurs spécifiques. Pour chaque repas, il est donc conseillé de proposer un menu modulable afin de satisfaire l’ensemble des résidents.

Celui-ci peut se composer d’aliments riches en protéines, comme les viandes et les poissons, pour entretenir la masse musculaire. L’apport en oméga 3 est aussi essentiel, ainsi qu’en acides gras. Cela permet de prendre soin des fonctions cognitives. Enfin, le calcium présent dans les produits laitiers veille à renforcer les os. En effet, en cas de chute, les risques de fracture sont plus importants à partir de 60 ans.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *