Search

Les protéines

proteinesSon nom est dérivé du Grec « protos » qui signifie premier ou principal.
Les protéines sont constituées d’aminoacides.
Le Food and Nutrition Board, USA, recommande un apport quotidien de 0.9 grammes de protéines par Kilo du poids corporel et par jour, valeur qui représente approximativement le double de la demande minimale en protéines de référence.
La même organisation admet que les femmes qui allaitent, quand l’allaitement maternel est suffisant, doivent recevoir de nombreuses protéines à peine supérieures à la demande minimale.

Ils sont indispensables pour la formation d’hormones et des ferments.

La vie provoque une usure continuelle en protéines dans les tissus, et, il est nécessaire de les réparer. Croire que les adultes, après avoir terminé leur croissance, n’ont plus besoin de protéines, est une erreur diffusée entre quelques végétariens, avec un préjudice grave pour la santé.

Quand le corps ne recevra pas quotidiennement des protéines qu’il a besoin pour la formation des tissus, il cherche dans ses propres tissus les protéines qui lui manquent, produisant ainsi une désintégration des protéines organiques et perd une masse musculaire importante.

Parmi les 18 aminoacides provenant des protéines alimentaires, 10 sont essentiels, c’est-à-dire, ils ne sont pas synthétisés par l’organisme :

Phénylalanine, Isoleucine, Leucine, Lysine, Méthionine, Thréonine, Tryptophane, Valine, Histidine, Argidine.

Et 6 sont non essentielles, puisqu’elles peuvent être synthétisées par l’organisme : Acide aspartique, Alanine, Glycocolle, Proline, Serine, Acide glutamique.

Valeur diététique des protéines

Si l’alimentation ne fournit pas les aminoacides, l’organisme les obtient de ses réserves propres.
Il faut un équilibre entre aminoacides essentiels d’aminoacides essentiels comme les aminoacides auxiliaires.
Les expériences effectuées par le professeur K.JB Allison indiquent qu’on peut profiter de l’albumine de l’œuf qui est moindre en poids mais suffisant pour avoir la quantité d’aminoacides.

Les quantités nécessaires pour l’équilibre diététiques diffèrent très largement d’un sujet à un autre.

Le régime doit toujours être le plus équilibré possible.
L’absence dans un régime d’un seul aminoacide essentiel provoque immédiatement un déficit d’absorption digestive, qui ne peut pas être compensé par l’augmentation de tout autre aminoacide.
Nous incluons ainsi dans un régime de différents aliments en tenant compte de leur complémentarité quant à ses aminoacides essentiels.

Bonnes complémentarités

• Céréales ou semences oléagineuses + oeufs ou dérivés laitiers ou viande ou poisson.
• Céréales ou semences oléagineuses + soja ou levure de bière.
• Céréales ou semences oléagineuses + légumes ou végétaux.
• Légumes ou pommes de terre + oeuf ou lait ou viande ou poisson ou soja ou levure de bière.

Le régime américain a comme dénominateur commun une consommation riche en lait, beurre, crème, crème, pâtés en croûte, glaces, fromages, oeufs et une grande quantité d’aliments d’origine animale, par conséquent un déséquilibre en protéines et matières grasses, en donnant comme statistique actuelle qu’un américain sur deux de plus de la quarantaine, meurt d’un problème cardiaque ou vasculaire.

Effets des protéines sur l’organisme

• Las protéines son de grande importance pour le maintien de la santé et la vie.
• Les protéines sont l’aliment de base de toute cellule vivante et fournissent les matériaux des tissus, des muscles, os, glandes, organes internes, système nerveux, peau, cheveux, ongles, quelques hormones, enzymes et anticorps.
• Les protéines contribuent à faire disparaître la sensation de faim et retardent le vieillissement du corps.

Conséquences du déficit en protéines

• Chez les enfants et les adolescents il provoque le retard de la croissance.
• Chez les adultes étirement des muscles, fatigue, et déséquilibre entre les hormones Insuline et Glucose.

Ceux qui doivent manger les protéines

• Tout le monde doit prendre des protéines mais spécialement enfants, adolescents, sportifs, femmes enceintes et femmes qui allaitent.

Effets de la consommation excessive de protéines

• Surcharge du travail du foie et des reins.
• Formation intense d’acide dans l’estomac.
• Augmentation de la chaleur corporelle.
• Constipation.
• Chez des adultes l’excès est généralement l’origine de diverses maladies du foie, artères et articulations.

Protéines végétales

Il y a des personnes qui pensent que seulement la viande, oeufs, produits laitiers et dans le poisson nous trouvons les protéines.

On remarque les protéines végétales dont quelques-unes :

• Gluten.
• Tofu ou fromage de soja.
• Germes de soja, de lentilles ou de pois chiches.
• Levure de bière.
• Algue Spiruline et algue Chlorelle.
• Légumes : lentilles, pois chiches, soja.
• Fruits secs : amandes, noisettes, noix.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *