Search

Bien manger de 7 à 77 ans !

Pour être en forme, pas de mystère, il faut se nourrir correctement. Seulement voilà, dans une société où l’heure de table est de plus en plus réduite, où les établissements proposant de la junk food ont pignon sur rue, où les plats tout-prêts s’étalent à perte de vue dans les rayons des supermarchés, il est devenu difficile, semble-t-il, de bien s’alimenter. Trop gras, trop pauvre, trop salé, trop sucré, … trop compliqué surtout de s’y retrouver !

 

Bien manger, ça consiste en quoi ?

Savourer un repas

Bien manger, c’est avant tout éprouver du plaisir ! C’est voir, goûter, sentir, toucher, partager, bref sa-vou-rer ! C’est surtout ne rien s’interdire et prendre le temps d’apprécier ce que nous mettons dans notre bouche. Alors oui, il est possible de s’offrir un fast food, de grignoter un sandwich sur le pouce ou d’ouvrir un plat cuisiné de temps à autre sans pour autant culpabiliser. Mais bien manger, c’est aussi donner ce qu’il faut à notre organisme pour qu’il fonctionne, préforme et dure le plus longtemps possible. C’est lui apporter de l’énergie, afin d’assurer le maintien d’une température constante, d’entretenir ses fonctions vitales et de répondre aux dépenses liées à l’activité physique. C’est également lui fournir les matériaux de constructions indispensables à la croissance, sans oublier les substances de régulation. Vous l’aurez compris, bien s’alimenter c’est tout simplement avoir un plan alimentaire équilibré où les cinq grandes familles d’aliments sont présentes.

L’importance d’une alimentation équilibrée

Diversité des aliments

Seule une alimentation diversifiée permet d’apporter le bon apport en minéraux, en fibres, en vitamines et d’obtenir un juste équilibre nutritionnel. Il est donc essentiel de consommer chaque jour : de l’eau (sans modération), des féculents (pâtes, riz, céréales, pain), des légumes et des fruits (5 par jour), de la viande, du poisson, des œufs (1 à 2 fois par jour), des produits laitiers (3 fois par jour) et des produits sucrés ou des matières grasses ajoutées (comme le beurre), en petites quantités. Car si en France, et dans l’ensemble des pays occidentaux, il n’y a plus à proprement parler de carences alimentaires, on constate, comme le souligne Serge Hercberg, chercheur à l’Inserm, spécialisé en nutrition, que les inadaptations alimentaires sont aujourd’hui les nouveaux facteurs de risques de maladies. Une nourriture trop grasse, trop sucrée et trop salée conjuguée à un manque de diversité alimentaire et d’activité physique contribuent fortement à l’augmentation des risques de cancers, de maladies cardiovasculaires, d’obésité, etc.

A chaque âge ses besoins nutritionnels

A chaque âge ses besoins nutritionnels. Cela semble évident, mais force est de constater que bien souvent, à table, le petit dernier, âgé de 4 ans, a la même assiette et surtout les mêmes quantités, que sa grande sœur adolescente, ou encore que son papy. Bien sûr, il ne s’agit pas de concevoir des repas sur-mesure pour chaque membre de la famille, mais juste d’adapter les proportions et parfois un petit peu les menus. Par exemple, la quantité de viande rouge pour un petit enfant ne devra pas dépasser 20g/jour. Un adolescent aura des besoins accrus en fer et en calcium. Une personne âgée en protéines, en vitamines D et en calcium afin de lutter, entre autre, contre l’ostéoporose. Il peut sembler difficile ou fastidieux d’avoir en tête, au quotidien, ces données alimentaires, mais au final il s’agit simplement d’une petite gymnastique intellectuelle à adopter. Enfin, il est bon de savoir qu’aujourd’hui les menus de cantines scolaires ou les menus de restaurations collectives sont exemplaires en termes d’équilibre nutritionnel. N’hésitez plus à inscrire vos enfants à la cantine ou à profiter de votre restaurant d’entreprise.

Une bonne alimentation est incontestablement un atout santé. Sans tomber dans l’excès qui consisterait à ne manger que des produits bios ou à tout peser, il est tout à fait possible de bien s’alimenter au quotidien. Il suffit juste de diversifier ses aliments, de manger de tout et de monter quelques marches d’escalier pour entretenir sa forme !

Crédits photos : lametropole.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *