Search

Alimentation et plaisir, les allergies alimentaires

allergies alimentairesAllergies alimentaires et traitements

Les symptômes des allergies aux aliments peuvent aller des cas plus légers aux cas très graves et ils peuvent nous affecter à plusieurs niveaux.

Les manifestations cliniques apparaissent généralement après les premières minutes voire quelques heures qui suivent la consommation d’un aliment. Des réactions tardives se produisent rarement, une exception à cette chronologie est la dermatite atypique produite ou aggravée par certains aliments.

Les symptômes peuvent être très variables, en oscillant entre une légère piqûre dans la bouche, qui disparaît spontanément (syndrome oral) à des états graves qui nécessitent une hospitalisation.

Si on n’agit pas rapidement, des réactions anaphylactiques graves peuvent être mortelles.
La majorité des réactions anaphylactiques se produisent, chez des patients qui ignorent qu’un produit contient l’aliment sensibilisant, par manque de connaissance du patient, lorsque l’aliment sensibilisant n’est pas clairement spécifié dans l’étiquetage du produit ou alors par négligence ou erreur.

Diagnostic d’une allergie alimentaire

Tout enfant chez lequel le pédiatre soupçonne une possible allergie aux aliments, qui ne souffre d’aucune symptomatologie avec certaines des manifestations cliniques précédemment mentionnées, devrait être dirigé vers un spécialiste en allergies (allergologue) pour un diagnostic poussé. L’allergologue se chargera d’effectuer les examens méthodiques nécessaires, d’étudier l’histoire clinique du patient, de faire des essais cutanés dans le but d’évaluer les réactions à ces provocations contrôlées. A l’issu de cet examen complet, l’allergologue sera en mesure de donner un diagnostic fiable qui confirmera ou écartera l’allergie de l’enfant aux aliments.

Quel est le traitement de l’allergie aux aliments ?

L’allergie alimentaire, la plus fréquente, est l’intolérance à certains aliments. Ce type d’allergies se développe au cours du temps. Dans ces cas et jusqu’à ce jour, le seul traitement prouvé et efficace reste l’élimination stricte de l’aliment impliqué du régime alimentaire du patient.

Pour veiller au respect de cette consigne, les personnes chargées de manipuler les aliments et de l’alimentation du patient doivent être sensibilisées à l’importance et la nécessité de lire soigneusement et interpréter correctement les étiquettes sur les emballages des aliments et être capables de reconnaître les ingrédients à éviter. Ces mêmes personnes (parents d’enfants allergiques, personnel d’aide à domicile…) devraient également développer une bonne éducation nutritionnelle pour être en mesure de remplacer les aliments allergènes par d’autres pour ne pas priver le patient allergique d’une nutrition équilibrée et éviter toute sorte de carences.

Selon les dernières études, les aliments allergènes sont les plus nécessaires dans le régime de tout enfant. En effet, chez les enfants allergiques de moins de cinq ans en Espagne, le pourcentage le plus grand des allergies porte sur des allergies au lait (34%), à l’œuf (35%), suivi du poisson (11%), des fruits frais (8%), des fruits secs (6%) et des légumes (6%).

L’incidence des allergies alimentaires a considérablement augmenté dans les deux dernières décennies. Les principales causes sont : le stress, la pollution environnementale, l’introduction précoce d’aliments solides (spécialement des aliments déjà préparés) dans l’alimentation des bébés, la manipulation génétique des plantes (ils peuvent donc établir des réactions non connues chez le corps humain) ; ainsi que la consommation « excessive » de boissons empaquetées et aliments précuits ou avec beaucoup de manipulation industrielle.

La flore intestinale est généralement altérée chez des enfants avec des allergies alimentaires, reduciandose, le nombre de biphydobacteries et lactobacilles, et en augmentant les entérobactéries. Une alimentation riche en fibre, comme les céréales complètes, les fruits et les légumes, préférentiellement de la saison, ainsi que les produits laitiers préalablement fermentés fournit aux micro-organismes intestinaux les aliments indispensables et aide à prévenir les intolérances et les allergies alimentaires.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *